ENSEMBLE </br> Evaluation pour l'action de systèmes agricoles en agriculture biologique

ENSEMBLE

ENSEMBLE </br> Evaluation pour l'action de systèmes agricoles en agriculture biologique

Depuis 2004, sur le domaine Inra de Mirecourt, ont été construits et testés deux systèmes d'élevage de vaches laitières autonomes, l'un totalement herbager, l'autre associant prairies et cultures annuelles. Au-delà des suivis et analyses déjà réalisés, il s'agit de mobiliser des chercheurs spécialisés et des utilisateurs potentiels des connaissances pour identifier a posteriori des questions qui n'auraient pas été anticipées, et les examiner en utilisant la base de données d'observation constituée sur ces 10 années d'expérimentation.

Les systèmes de polyculture élevage autonomes, économes en intrants et certifiés en agriculture biologique représentent une alternative durable mais qui reste très minoritaire en zone de plaine. ENSEMBLE est un projet de recherche qui vise à

  • acquérir des connaissances et organiser leur capitalisation à partir du dispositif expérimental INRA ASTER-Mirecourt, sur lequel ont été conçus et testés des systèmes laitiers économes et autonomes certifiés AB sur la période 2004 à 2016,
  • tester des modalités de mise en partage de ces connaissances avec des usagers potentiels afin de penser de nouvelles formes de diffusion des savoirs, plus en adhérence avec les besoins des usagers potentiels auxquels les scientifiques s’adressent. 

Le projet s’appuie sur l’hypothèse que l’évaluation analytique et dynamique des performances des systèmes autonomes testés depuis 2004 et la formalisation des mécanismes de régulations agronomiques et écologiques à l’oeuvre, confrontées à des usages potentiels, sont à même de définir des connaissances actionnables, c’est-à-dire facilitant la mobilisation des principes de fonctionnement et de régulation à l’oeuvre dans ces systèmes. 

ENSEMBLE a été structuré selon une alternance entre des phases disciplinaires d’analyse de données par des équipes spécialistes (alimentation-production-reproduction et santé animales, biodiversité, performances des systèmes de culture, économie agricole, travail agricole) et des phases de réflexivité conçues sous la forme de séminaires d’interaction pléniers pour croiser les regards entre disciplines, mais aussi entre chercheurs et usagers potentiels des connaissances (expérimentateurs, agriculteurs, animateurs, conseillers, enseignants). 

ENSEMBLE a permis 3 avancées sur les plans scientifique et pratique : 

  1. la conception et le test d’un dispositif de confrontation des connaissances acquises dans le cadre d’une recherche descendante, avec des usagers potentiels de la recherche,
  2. la formalisation de 3 messages / principes de fonctionnement des systèmes économes et autonomes en AB par les usagers potentiels à partir des connaissances acquises sur le dispositif : 1. l’autonomie en action, 2. deux systèmes de production complémentaires qui valorisent différemment les ressources naturelles du milieu et qui contribuent à son intégrité fonctionnelle, 3. L’important, c’est le chemin et la construction : une expérimentation centrée sur le processus de conception pas à pas de deux systèmes de production ; 
  3. la mise en place d’un programme de plantation de haies sur la base d’un diagnostic écologique. 

ENSEMBLE est poursuivi par

  • un travail sur les dispositifs d’échange de savoirs entre expérimentateurs et praticiens du milieu agricole (agriculteurs, élèves…) convoquant leurs expériences sensibles,
  • un travail de conception partagée de systèmes agri-alimentaires économes, autonomes, sains et durables, plaçant les usagers comme praticiens et concepteurs. 

Mots-clés : polyculture élevage, évaluation, autonomie, intégration des connaissances, apprentissages

Ce projet est porté par Xavier Coquil, UMR Territoires (Inra de Theix) et Jean-Louis Fiorelli, UR Aster-Mirecourt (Inra Nancy).  xavier.coquil @ inrae.fr

Financé dans le cadre du programme AgriBio4, il est prévu a duré 3 ans

Résultat marquant #1 : Richesse créée, rémunération et transformations du travail en systèmes laitiers économes et autonomes en AB

Deux systèmes de production économes, autonomes et certifiés en agriculture biologique ont été conçus pas à pas sur l’installation expérimentale INRA ASTER-Mirecourt de 2004 à 2015 : un système laitier herbager et un système de polyculture élevage laitier. L’analyse a posteriori des résultats économiques et des transformations du travail à l’oeuvre dans les 2 systèmes développés à Mirecourt mettent en évidence : (i) une forte réduction des charges opérationnelles et de structure par rapport au système non économe antérieur, une très forte spécialisation économique des 2 systèmes de production sur le lait, (ii) une transformation de ce que les expérimentateurs font, ce sur quoi ils travaillent, ce qui est important pour eux, et une réorganisation du partage des tâches au sein de l’équipe. Ainsi, sur la période 2007 à 2015, le système herbager dégage une valeur ajoutée de 753 €/ha/an et le Système de Polyculture élevage dégage une valeur ajoutée de 591 €/ha/an. Le système herbager nécessite un moindre équipement, la valeur ajoutée peut ainsi être essentiellement dédiée à la rémunération de l’activité agricole : le SH est en mesure de rémunérer (charges comprises) 1 SMIC/an avec 27,7ha, contre 1 SMIC/an avec 35,7 ha sur le SPCE.

Résultat marquant #2 : De l’inventaire au plan de gestion des ligneux au service des diversités animales et végétales sur une ferme économe, autonome et certifiée en AB

L’installation expérimentale de L’Inra ASTER-Mirecourt est à la fois étendue (environ 240 ha) et diversifiée, depuis les constructions de la ville de Mirecourt et le bâti agricole jusqu’aux lisières forestières environnantes, en passant par les prairies permanentes et les champs cultivés. Elle constitue une part importante d’un sous bassin versant de la rivière du Madon et est maillée de formations ligneuses variées qui ont été inventoriées et cartographiées : des lisières forestières, quelques bosquets, des cordons boisés, quelques ripisylves et des haies plus ou moins anciennes. L’inventaire et le suivi de l’avifaune mettent en évidence une diversité en rapport avec cette variété de milieux. En plus de pratiques reconnues comme favorables (arrêt des pesticides, fauche en partie tardives…), des pratiques visant à préserver les oiseaux ont été retenues (nichoirs, perchoirs, entretien sélectif des haies et des bordures de parcelles). Un programme d’implantation et de gestion des haies a été élaboré en prenant en compte les suggestions des différents acteurs concernés par les multiples fonctions auxquelles elles contribuent au plan agricole (abris, appoints fourrager et phytothérapeutique, production de fruits, apiculture…), mais aussi pour une variété d’activités (visites, randonnée, cueillettes, chasse, bois de chauffage…). Ce plan est d’ores et déjà mis en oeuvre.

Présentation du projet

Les réalisations de ENSEMBLE (fiche du séminaire de bilan - novembre 2019)

Diaporama au séminaire de bilan - novembre 2019

Le projet soumis (2015)

Publications

P. Gasqui, J.-M. Trommenschlager, 2017. A new standard model for milk yield in dairy cows based on udder physiology at the milking-session level. Scientific Reports 7:8897.

 X. Coquil, C. Franck, P. Veysset, J.-Y. Pailleux, C. Fiorelli, N. Hostiou, M. Godfroy, S. Fombaron, J. Anglade, 2018. Richesse créée, rémunération et transformations du travail en systèmes laitiers économes et autonomes en agriculture biologique. Fourrages n°235. 175-180.

Fiorelli J.L., Bazard C., Godfroy M., Trommenschlager J.M., Lavé R., Echampard L., 2018. Interactions cultures - élevage et autonomie alimentaire d’un troupeau laitier en agriculture biologique. Fourrages n°235. 169-173.

Date de modification : 05 juillet 2023 | Date de création : 16 juillet 2015 | Rédaction : AV